Comment Réagir À Un Homejacking? Nos 5 Conseils Concrets

Comment Réagir À Un Homejacking? Nos 5 Conseils Concrets

Lors d’un homejacking, les malfrats s’introduisent dans une maison pour dérober des clés de voiture, des bijoux, des oeuvres d’art ou de l’argent liquide.

Ils se confrontent physiquement aux habitants et utilisent bien souvent des menaces, des intimidations voire de la violence physique pour parvenir à leurs fins.

Les homejackings sont heureusement bien moins fréquents que les cambriolages « basiques ». Ils sont d’ailleurs beaucoup plus traumatisants pour les victimes que les cambriolages sans agression.

La plupart des gens ne savent pas comment réagir à un homejacking. Et quand il a lieu, il est déjà trop tard.

Comment réagir à un homejacking?

Si vous êtes victime d’un homejacking, le mieux est de suivre la procédure suivante, même si elle est plus facile à dire qu’à faire, à cause de la panique.

Restez calme

Essayez de conserver votre calme, même si ce n’est pas toujours facile. C’est important pour ne pas empirer la situation.

Accédez aux demandes des malfrats

Ne jouez pas à Rambo. Si vos agresseurs veulent les clés de votre véhicule ou les bijoux de madame, donnez-les leur.

Lire aussi : Le Système d’Alarme, C’est Vraiment Efficace? 3 Avantages Et 5 Inconvénients

Observez les détails

Observez et retenez le maximum de particularités physiques des malfaiteurs. Par exemple, leur accent, leurs vêtements, leur taille, leur corpulence, et le style d’armes qu’ils possèdent.

Mémorisez même les détails qui peuvent sembler insignifiants, comme une cicatrice, un tatouage, ou une démarche particulière (quelqu’un qui boîte par exemple).

Quand ils quittent les lieux, essayez aussi de retenir leur plaque d’immatriculation ainsi que la marque et la couleur de leur voiture.

Appelez le 112

Le 112, le numéro d'urgence à former pour bien réagir à un homejacking

Le 112 est le numéro d’urgence européen. L’opérateur enverra directement chez vous le service de police le plus proche.

Ne touchez à rien

Ne déplacez pas d’objets avant l’arrivée de la police. Surtout, ne rangez pas et ne nettoyez pas les lieux ! La police scientifique pourrait récolter des indices intéressants sur la scène. Ne les effacez surtout pas.

Après le homejacking

Portez plainte à la police ou à la gendarmerie la plus proche. Si vous vous sentez mal psychologiquement, faites appel au service d’aide aux victimes de la police. Là, vous trouverez une assistance à la fois psychique et juridique.

Vous savez maintenant comment réagir à un homejacking. Il reste à espérer que vous n’ayez pas à mettre ces conseils en pratique. Et si c’est le cas, bon courage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.